Nos missions

Fixées par le cahier des charges lié à l’ Arrêté du 18 décembre 2013, les missions de la Maison de l’Emploi de l’Arrondissement de Romorantin-Lanthenay s’articulent autour de deux axes principaux :

1. Participer à l’anticipation des besoins économiques

Sur la base d’un diagnostic territorial partagé, lié à la mise en œuvre d’une action de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPECT), la Maison de l’Emploi de l’Arrondissement de Romorantin-Lanthenay mène des actions de coordination et d’informations spécialisées à destination des acteurs locaux, institutionnels et économiques, afin de leur permettre de mieux anticiper les mutations économiques sur le territoire de l’Arrondissement de Romorantin-Lanthenay. Elle quantifie les besoins de recrutement à court, moyen et long terme et identifie en particulier les secteurs en tension, l’objectif étant de combler ces déficits par la mise en place d’actions correctives (formations, mobilités professionnelles…).

→ Secteurs du tourisme et des Services à la Personne

• Aujourd’hui, de nombreux indicateurs montrent que l’Arrondissement de Romorantin-Lanthenay a de vraies opportunités de développement dans le tourisme.

L’objectif est de faire une première analyse transversale de la situation à partir de la synthèse des rencontres des acteurs du tourisme afin de dégager des objectifs forts et partagés pour aller dès 2017 vers une cartographie des métiers et des compétences et poursuivre le processus de la GPECT. Cette action se poursuivra à minima en 2018 avec l’ambition de monter une ingénierie de formation locale reposant sur un socle commun de compétences et des modules à la carte répondant aux différents besoins du territoire toujours bien entendu en coordination avec les opérateurs déjà existants sur le département.

Concernant le secteur des Services à la Personne, il s’agira de répondre à la demande de la DIRECCTE et d’établir un plan d’action coordonné et structuré. Un forum sectoriel a été organisé en décembre 2016.

→ Mise en œuvre et animation d’un pôle « éco-réhabilitation


Dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique et la production des gaz à effet de serre, l’éco-construction et l’éco-réhabilitation sont au cœur des politiques futures.
Avec les nouvelles obligations (BBC en 2012 et bâtiments à énergie positive en 2020), il faut comprendre et anticiper ces évolutions des modes constructifs.
En 2011, une analyse a été menée localement où la Maison de l’Emploi de l’Arrondissement de Romorantin-Lanthenay a mis en lumière des potentialités en particulier dans la rénovation. Il s’agit de comprendre l’impact des nouvelles réglementations dans le bâtiment (principes de construction, choix et mise en œuvre des matériaux, nouvelles pratiques de constructibilité), d’identifier les potentialités sur le territoire et de continuer à coordonner des groupes de travail associant les différents acteurs.

Cela passe par la montée en compétences des artisans, de leurs salariés, des apprentis et l’intégration de nouvelles personnes afin de rajeunir la pyramide des âges (demandeurs d’emploi, personnes en reconversion professionnelle). Pour ce faire, la Maison de l’Emploi dispose d’un Plateau Technique de formation labellisé PRAXIBAT : il s’agit d’un outil de formation des professionnels proposant des modules « Parois opaques » et « Ventilation ».

Par ailleurs, pour la quatrième année consécutive, la Maison de l’Emploi accueille dans ses locaux une formation, financée par le Conseil Régional Centre Val de Loire, débouchant sur le Titre de « Coordinateur en rénovation énergétique et sanitaire » (niveau III).
Elle accueille également une permanence hebdomadaire de l’organisme SOliHA 41, qui renseigne les particuliers sur les solutions possibles (techniques ou financières via la levée d’aides) concernant l’amélioration de l’habitat.

 

2. Contribuer au développement local de l’emploi 

→ Accueil, mise à disposition de salles

Environ 10 000 personnes sont accueillies chaque année à la Maison de l’Emploi de l’Arrondissement de Romorantin-Lanthenay (demandeurs d’emploi, salariés, chefs d’entreprises…) et 35 structures (Service Public de l’Emploi, organismes de formation, partenaires, entreprises, associations…). Concernant les demandeurs d’emploi, tous sont dirigés par leurs prescripteurs (Pôle Emploi, Mission Locale du Romorantinais pour les – 26 ans, ou Prométhée Cap Emploi 41 pour les personnes reconnues Travailleurs Handicapés ou qui souhaitent le devenir).
Au total, 6 bureaux, 6 salles de formation, une grande salle de conférence et un plateau technique de formation sont mis à disposition.

Téléchargez notre plaquette
 

→ Soutien du Groupement des Entreprises de l’Arrondissement de Romorantin-Lanthenay (G.E.A.R)http://www.groupe-gear.com

→ Mise en œuvre du Programme Investissement Avenir (P.I.A) signé le 01/02/2016 sur trois années par le G.E.A.R sur l’aéro-défense.  

→ Gestion de fonds de revitalisation

Dans la note de cadrage édictée par la DGEFP le 11 mars 2015 à Paris, il est précisé que concernant l’axe 2 « Contribuer au développement local de l’emploi », « les Maisons de l’Emploi peuvent animer le déploiement d’une convention de revitalisation ou bénéficier de fonds issus de la convention ».

Le territoire de l’Arrondissement est malheureusement impacté par plusieurs dossiers en cours, il est paru opportun à la Maison de l’Emploi de se positionner sur ce champ de compétences.

A ce titre, elle est missionnée pour assurer l’animation et la gestion de fonds de revitalisation inhérents aux entreprises MATRA MANUFACTURING SAS, PHILIPS et FAURECIA.

L’objectif est de susciter le développement ou l’implantation d’activités nouvelles, créatrices d’emplois et de richesses sur ce territoire et de renforcer l’attractivité du territoire par la structuration de son économie.

Le pilotage des actions et leur coordination sont assurés par une structure de pilotage mise en place par l’Etat qui intervient selon le dispositif ci-après :

– Un « comité d’engagement » qui constitue le niveau opérationnel, d’ordre technique et comprend :
– le Préfet ou son représentant
– le représentant de la DIRECCTE Centre Val de Loire – UD 41
– le représentant de la MDE et/ou son prestataire
– le représentant des entreprises

Il se réunit autant que de besoin.
– Un « comité de pilotage » qui rassemble, autour des membres du comité d’engagement, les élus du territoire concernés par la revitalisation, les chambres consulaires et les unions départementales syndicales patronales et salariées.